WOLFGANG TILLMANS

Jeune photographe, Wolfgang Tillmans (*1968, Remscheid, Allemagne) s’est rapidement fait connaître au début des années 1990 avec les portraits de ses amis et du milieu underground. Depuis, le photographe allemand, qui a vécu à Londres depuis 1992 avant de s’installer en 2007 à Berlin, a développé une œuvre inclassable faisant preuve d’une grande liberté dans les formats des images, les techniques de prises de vue et d’impression ainsi que dans les accrochages qu’il conçoit. Il traite des sujets les plus divers comme le ciel étoilé, le paysage maritime, les natures mortes, des structures abstraites et, toujours, le portrait. « Le regard en tant que tel est une réflexion sur le monde » dit-il, tout en cultivant un regard « non privilégié… que tout le monde peut adopter. » Pour Tillmans, le portrait, un sujet délicat par nature, nécessite un état d’esprit particulier non seulement de la part du photographe mais aussi de la personne photographiée, tous deux situés sur un pied d’égalité : « Ce n’est que l’accord mutuel sur leur vulnérabilité et leur faiblesse respectives qui permet (…) de réaliser un portrait fort. » La Série de vingt-deux portraits est issue de différents projets réalisés entre 2000 et 2018. Des représentants de toutes sortes de disciplines culturelles, de la danse à l’architecture, y sont montrés, mais aussi des inconnus, des collaborateurs ou des amis intimes, autant de portraits individuels agencés sur le mur selon un schéma minutieusement pensé par l’artiste. 

Mami

Wolfgang  Tillmans
Mami, 1994
Jet d’encre
Tirage unique
300 x 200 cm
Collection Mudam Luxembourg
Acquisition 2000
© Photo : Wolfgang Tillmans

Rachel Auburn and son

Wolfgang Tillmans
Rachel Auburn and son, 1995
Jet d’encre
Tirage unique
300 x 200 cm
Collection Mudam Luxembourg
Acquisition 2000
© Photo : Wolfgang Tillmans