C’est avec le regard sobre et documentaire caractéristique des membres de l’école de Düsseldorf que Thomas Struth (1954) présente, dans cette série consacrée aux lieux d’exposition, les vastes salles de musées des beaux-arts réputés. Faisant preuve d’une grande maîtrise technique, Struth enregistre, de manière presque banale et sans rhétorique picturale aucune, le comportement des visiteurs créant ainsi une mise en abyme du regard du spectateur. L’intérêt de Struth se porte moins sur les œuvres d’art ou les institutions que sur les relations entre les œuvres et les spectateurs. Les photographies, dont les formats sont proches de ceux des œuvres d’art photographiées, acquièrent une dimension théâtrale. L’aspect à première vue anodin de leur cadrage invite de manière presqu’immédiate le spectateur à participer au spectacle tout en suscitant une réflexion sur son propre regard. L’apparente neutralité du point de vue de Thomas Struth fait ainsi naître, à travers la densité relationnelle de ses photos, un dialogue complexe avec le spectateur.

Kunsthistorisches Museum II

Kunsthistorisches Museum II, Wien, 1989
151 x 196 cm

Musée d’Orsay

Musée d’Orsay, Paris, 1989
152 x 186 cm

Galleria Dell’Accademia II, Venise

Galleria Dell’Accademia II, Venise, 1995
225,5 x 185,7 cm

Thomas Struth
C-prints couleur
Collection Mudam Luxembourg
Acquisitions 1996
Apport FOCUNA
© Photos : Christof Weber