Suite Vénitienne (1980-1994) constitue une des œuvres-clé des débuts de l’artiste française Sophie Calle (*1953, Paris). Il s’agit de la discrète poursuite, à Venise, d’un homme qu’elle connaît à peine, documentée par de nombreuses photographies censées appuyer la véracité de la narration. Ce récit est déterminant pour son travail qui sera plus tard classé parmi les « mythologies individuelles » à côté d’artistes comme Christian Boltanski ou Jean le Gac. Fille d’un collectionneur d’art, Calle se lance dans la photographie en 1978 dès son retour à Paris, après avoir voyagé autour du monde. D’emblée, elle associe l’image au texte dans un jeu constant entre fiction et autobiographie, qui devient sa marque de fabrique. En février 1979, elle réalise le voyage pour Suite Vénitienne, un projet qu’elle date pourtant de 1980, année de la publication d’un livre transformé, en 1994, en série photographique. La poursuite d’un homme dans la ville constitue un jeu de séduction à distance tant avec l’inconnu que le visiteur. La combinaison des images floues semblant prises à la dérobée, de cartes indiquant les itinéraires de l’enquête et de textes, écrits à la manière de notes d’un détective où se mêlent des pensées personnelles, contribue au suspense narratif et s’ouvre à l’imagination de qui veut s’y perdre.

Suite Vénitienne

Sophie Calle
Suite Vénitienne, 1980-1994
55 photographies noir et blanc, 3 plans de ville, 23 textes
App. 760 cm de long
Collection Mudam Luxembourg
Acquistion 1997
Apport FOCUNA
© Photo : galerie Erna Hécey