BERT THEIS

BUILDING PHILOSOPHY – CULTIVATING UTOPIA
30/03/2019 - 25/08/2019
Vernissage 29/03/2019 18h00
Share
 

L’exposition Building Philosophy – Cultivating Utopia est la première rétrospective consacrée à l’oeuvre de l’artiste luxembourgeois Bert Theis (1952- 2016). Le travail de Bert Theis peut s’entendre comme une tentative permanente de créer des situations qui permettent au spectateur de sentir et de penser sa présence et sa place dans le monde qui l’entoure. Ses oeuvres, qu’il qualifiait volontiers de « philosophiques », sont toujours en relation avec le contexte dans lequel elles apparaissent et fidèles à son engagement politique, social et artistique. D’une esthétique raffinée, elles suscitent le dialogue tout en favorisant l’introspection. Pour Bert Theis, l’art était un outil d’émancipation, l’humour une arme de la pensée et l’artiste un être social critique et responsable. 

Bert Theis, From Fight Specific Isola to Isola Utopia, 2015. Collection Mariette Schiltz

S’opposant à la « pollution iconographique » de la « société du spectacle » – une notion forgée dans les années 1960 comme critique de la société consumériste et du rôle qu’y jouent les mass media –, il abandonne très tôt la pratique picturale et crée, à partir du milieu des années 1990, des « plateformes » et des « pavillons » qui, au sens propre comme au figuré, mettent en valeur et élèvent les individus qui les utilisent. À la biennale de Venise de 1995, il propose ainsi, avec Potemkin Lock, un pavillon tout blanc invitant à la contemplation et à la détente. En 1997, à l’occasion du Skulptur Projekte Münster, il crée avec la Philosophical Platform un lieu d’échange et de partage qui rencontrera un succès populaire inédit. Il ne cessera par la suite d’affiner les principes et d’activer le potentiel de ces deux œuvres.

Son intérêt pour les questions historiques, sociales et urbaines lui vaudra plusieurs commandes pour l’espace public, notamment la Warburg Spirale. Un monument aux vivants à Strasbourg, inaugurée en 2002, et l’installation 2551913, créée en 2013 pour le parc de la Butte-du-Chapeau-Rouge à Paris. En 2001, dans le quartier populaire d’Isola à Milan, où il vit à partir de 1993, il contribue également au lancement d’Isola Art Center, plateforme collective d’artistes, d’architectes, de philosophes et de citoyens à partir de laquelle il tente d’établir, avec les moyens de l’art, une « utopie concrète ». Pendant quinze ans, de nombreuses expositions, des performances, des conférences et des manifestations diverses ont constitué un combat collectif pour la préservation des liens sociaux et contre la spéculation immobilière. Depuis son décès en octobre 2016, des citoyens, des ouvriers, des intellectuels et une jeune génération d’artistes perpétuent son idéal autour du jardin commun Isola Pepe Verde et l’usine autogérée RiMaflow. Building Philosophy – Cultivating Utopia est la première rétrospective consacrée à cet artiste qui, par la qualité de ses travaux, la pertinence de ses propos et sa générosité artistique et humaine, a durablement influencé nombre de ses pairs. À travers des maquettes, des documents, des dessins préparatoires, des photographies et des vidéos, l’exposition offre un large panorama des projets dans l’espace public qui l’ont fait connaitre. Elle dévoile aussi des aspects moins identifiés de son travail, comme ses collages, ses œuvres interrogeant l’histoire de l’art, la société et le statut des images, ses performances ou encore ses text works.

L’exposition est accompagnée d’un ouvrage monographique publié par le Mudam Luxembourg en collaboration avec Mousse Publishing. 

Note biographique

Bert Theis (1952-2016) vivait et travaillait à Luxembourg et à Milan. Ses oeuvres ont été présentées dans les plus grandes manifestations d’art contemporain telles que la 46e Biennale de Venise (1995), Skulptur Projekte Münster (1997), la 4e Biennale de Gwangju (2002), ou encore la 10e Biennale d’Istanbul (2007). Suite à des commandes ou des appels à projet, il a également conçu plusieurs installations permanentes dans l’espace public, parmi lesquelles la Warburg Spirale. Un monument aux vivants à Strasbourg (2002), l’European Pentagon, Safe & Sorry Pavilion à Bruxelles (2005) puis à Luxembourg (2007), Le Troisième Système au parc du domaine départemental de Chamarande (2007), et 2551913 au parc de la Butte-du-Chapeau-Rouge à Paris (2013). Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles, notamment au PAV – Parco Arte Vivente à Turin (2015), au Centro Pecci à Prato (2009), au Mamco à Genève (2007), à la Federico Bianchi Contemporary Art Gallery à Lecco (2008) et à Milan (2011), ainsi qu’à la Galerie Erna Hecey à Luxembourg (1999, 2003) et à Bruxelles (2008). L’exposition Building Philosophy – Cultivating Utopia qu’organise le Mudam en 2019 est la première rétrospective consacrée à son travail.

Commissaires :
Enrico Lunghi, en collaboration avec Christophe Gallois, assistés par Marion Vergin 

Arcipelago Bert Theis

L’exposition se prolonge avec des propositions se déployant à l’échelle du Luxembourg et au-delà, en partenariat avec : 2001 architecture, Cercle Cité, Communauté Urbaine de Strasbourg, Fonds Belval, Fonds Kirchberg, LUCA Luxembourg Center for Architecture, Musée national d’histoire et d’art Luxembourg, Rotondes, Université du Luxembourg – Master in Architecture, Ville de Luxembourg. 

+++

Avec le soutien de :

Partenaires médias :

Luxembourg Times
RTL