MUDAM Logo

EMILY BATES

THE SKY IS GLOWING WITH THE SETTING SUN
02/06/2012 - 23/09/2012
Vernissage 01/06/2012 18h00
Share
 

Amami-Ōshima est la plus grande des îles Amami, au large de la mer de Chine orientale. Elle a comme voisine Kakeroma, « l'île de l'ombre ». Emily Bates y a séjourné à plusieurs reprises, approchant des femmes qui préservent, comme elles le peuvent, les vieilles traditions. Les villages, souvent isolés à cause du relief escarpé et de la densité de la forêt subtropicale, ont chacun leurs rituels et leur langage. Les autorités cherchent à développer le tourisme pour que les jeunes restent et aient un avenir.

Emily Bates : The Sky is glowing with the setting sun..., 2010-2012 & Taiko Bench, 2012, Courtesy de l'artiste, Production Mudam Luxembourg. Vue d'exposition © Photo : Aurélien Mole

Le ciel s’embrase au soleil couchant

Au sud du Japon, sur des îles aux côtes déchirées et recouvertes d’épaisses forêts tropicales, de vieilles femmes vivent au diapason d’un monde qui disparaît.
Elles chantent d’anciennes chansons pour apaiser les eaux, pour gonfler les récoltes, pour endormir Habu, le serpent venimeux.
Elles s’accompagnent du rythme lancinant du tambour traditionnel de ces contrées, le taiko.
Elles connaissent les roches sacrées et les troncs enchantés propices à leurs rituels.
Car la nature est puissante.
Elle a toujours imposé son souffle.
Ses terribles soubresauts mettent souvent en péril l’équilibre fragile des avancées humaines.
Les vieilles femmes sont les gardiennes des savoirs engrangés au fil des siècles.
Elles respirent avec leur île au point de faire corps avec elle.
Certaines sont chamanes.
Elles communiquent avec les esprits des arbres et de la mer.
Leurs maris n’ont pas ce pouvoir.
D’ailleurs, ils sont presque tous morts déjà.
Beaucoup de leurs fils ont quitté l'île de leurs ancêtres pour rejoindre la ville, Kagoshima, Osaka, Tokyo.
Mais les voix des vieilles femmes ne sont pas les seules à se faire entendre.
Le monde moderne a ramené ses bruits et ses sirènes et bouleversé les lenteurs ancestrales.
Les touristes aussi débarquent. Et les carillons résonnent, rythmant la journée.
Les femmes continuent de chanter.
Mais les esprits écoutent-ils encore ?
Le soleil se couche sur un monde que le regard de Emily Bates réinvente en l’explorant.
Enrico Lunghi

Emily Bates : Music Box (Taiko), 2012, Courtesy de l'artiste © Photo : Aurélien Mole

Emily Bates est née en 1970 à Basingstoke, Angleterre. Elle vit et travaille à Amsterdam.

Commissaire
Enrico Lunghi

Dans le cadre de :

Parallèlement, Emily Bates expose The Nurturing Island dans les locaux de notre partenaire Arendt & Medernach jusqu’au 26/08/2012

Avec le soutien de :
Mondriaan Fonds

 

Mudam Luxembourg
3, Park Dräi Eechelen
L-1499 Luxembourg

info@mudam.lu

Nous trouver

Accueil
+352 45 37 85-960

Standard administratif
+352 45 37 85-1

Visites guidées
+352 45 37 85-531
visites@mudam.lu

Mudam Boutique
+352 45 37 85-980

Mudam Café
+352 45 37 85-970